Le thé russe et son parfum enchanteur

C'est au XIXe siècle que les russes adoptent le thé et cette boisson va très vite s'inviter sur les tables de toute la population quelle que soit la classe sociale. Très rapidement ces habitudes vont même émaner hors des frontières et apporter ce goût russe si particulier à de très nombreux amateurs de thé partout dans le monde.

Le thé russe et le samovar

Très ingénieux le samovar permet non seulement de bouillir l'eau mais également de la maintenir au chaud. Un objet hybride de toute beauté qui fait bouilloir et thermos à la fois. Dans toute la littérature et culture russe, cet objet est central, il fait partie de cette âme slave. Il permet des moments d'une grande convivialité que ce soit au sein de la famille, entre ami(e)s, au bureau... Accessoire indispensable pour savourer le thé russe dans les pures traditions, il est aujourd'hui encore sur toutes les tables. Certains se présentent encore de manière traditionnelle voire même en bronze, cuivre ou argent comme les premiers samovars du 18ème siècle.  De nos jours la plupart des samovars se présentent dans des formes plus design et dans d'autres matériaux plus modernes.

La préparation du thé russe

Pour cette boisson slave, l'eau ne doit pas bouillir, elle doit être tout simplement chaude. Le thé russe est un thé noir fort et capiteux. Un thé très emblématique de la Russie est bien entendu le thé Lapsang Souchong un thé noir fumé. Peu de personnes en dehors des frontières russes apprécient ce thé si particulier. Le thé russe peut s'accompagner de pâtisseries gourmandes et sucrées. Certains de ces thés noirs sont parfumés aux agrumes également aux notes fleuries ou épicées. Aux siècles derniers le thé russe se buvait plus dans des tasses. Après le verre a fait son apparition et depuis le thé russe ne se boit quasi plus que dans ce type de récipient.